Le 1er novembre

Dès le VIème siècle, les premiers chrétiens voulurent célébrer leurs martyrs à cette date, déjà choisie par les Celtes pour fêter leurs morts.

C’est en 835 que la Toussaint, fête de tous les saints, fut fixée par le pape Grégoire IV, la fête des défunts n’étant que le lendemain, 2 novembre.

La confusion entre les deux fêtes a toujours existé, et les familles se retrouvent ce jour-là pour une visite rituelle au cimetière sur la tombe de leurs morts.

Les fleurs

Les fleurs choisies pour orner les tombes sont nombreuses et colorées : chrysanthèmes, œillets d’Inde, soucis,… Symboles solaires par la disposition rayonnante de leurs pétales, elles évoquent la vie et l’immortalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *