Pourquoi fête-t-on nouvel an ?

Table des matières
  1. Le 1er janvier
  2. Les étrennes
  3. Le gui de la nouvelle année
  4. La carte de voeux

Le 1er janvier

C’est le premier jour de l’année, selon le calendrier grégorien qui a repris, au XVIème siècle, la date fixée par Jules César en 46 av. J.-C. Auparavant, l’année débutait au printemps.

Dans l’antiquité, on croyait qu’un anneau portant les douze constellations était fixé autour de la Terre : d’où le nom année.

Les étrennes

Le mot étrennes vient du nom de la déesse Strenia. Des rameaux verts, provenant d’un bois qui lui était consacré, auraient été offerts au roi sabin Tatius (VIIIème siècle avant J.-C.).

Le gui de la nouvelle année

Le gui des chênes que coupaient les druides celtes avait, pour eux, une grande valeur protectrice. De nos jours, le gui figure encore dans les maisons le soir de la Saint-Sylvestre. S’embrasser dessous porte bonheur.

La carte de voeux

Elle est née d’une très ancienne habitude extrême-orientale : en papier de riz, plus elle était longue, mieux c’était !

La carte de voeux est devenue désuète avec l’arrivée d’internet… mais certains pratiquent toujours assidument l’envoi de vœux par la Poste.

En France, on a l’habitude d’envoyer ses voeux après la nouvelle année. En Allemagne, c’est l’inverse, on enverra ses vœux courant décembre, souhaitant pour la même occasion de belles fêtes de Noël.

Laisser un commentaire 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *