Les caractéristiques du Labrador-Retriever

Labrador Retriever
Table des matières
  1. Race
  2. A savoir
  3. Qualités
  4. Défauts
  5. Ses origines
  6. Il est rempli de qualités
  7. Il n'aime pas la solitude
  8. Son espace vital
  9. Son alimentation
  10. Sa santé
  11. Son entretien

Venu du Canada, le labrador fait son apparition en Angleterre, au début du XIXe siècle et depuis ce temps là, il connaît un vif succès !

Race

  • Taille moyenne, chien robuste et charpenté.
  • Tête large, oreilles tombantes.
  • Poitrine large.
  • Pelisse courte, dense et imperméable.
  • Mâchoires puissantes.
  • Hauteur au garrot : 56 à 58 cm pour les mâles / 55 cm pour les femelles.

A savoir

  • Trois promenades au minimum par jour lui sont nécessaires.
  • Il craint la chaleur.
  • Bon nageur.
  • Parfois fugueur.
  • Propre à la maison.
  • Sage en voiture.
  • Boulimique.

Qualités

  • Intelligent.
  • Très sociable.
  • Docile.
  • Fidèle.

Défauts

  • Un peu ardent.

Ses origines

Les origines du labrador restent floues. Ce qui est sûr, c’est qu’à partir du XVII e siècle, il était à Terre-Neuve, où il effectua un long séjour. Là, le labrador acquit une résistance hors du commun, et bien-sûr la passion de l’eau ! Il était à l’époque utilisé par les pêcheurs de morue.
Beaucoup de labradors traversèrent l’Atlantique avec des morutiers britanniques. Ils furent vite remarqués par les éleveurs du comté de Dorset et on les dressa à la chasse. Le labrador devint très rapidement célèbre dans tout le pays et la race fut officiellement reconnue en 1903.

Il est rempli de qualités

Le labrador sait « tout » faire. Ce surdoué (à 6 mois il comprend déjà tout) connaît un succès international et reste parmi les premières races en France, en Australie, aux USA,…
D’ailleurs le labrador est utilisé dans les luttes antidrogues, antiterroristes et aussi comme guide d’aveugle. Il est facile à dresser, il comprend tout. Il assimile vite les bases du savoir canin. Il ne mord jamais une main inconnue venant le caresser et se montre charmant avec les autres chiens.
Vous attendez une visite à la maison ? Très sociable, il accueille sans agressivité et sans crainte, parents, amis, facteurs,… en frétillant de la queue, et il reconnaît tout le monde, même les personnes qu’il voit rarement, quelle mémoire !
Il est aussi capable de défendre la maison, il a le sens très poussé de la propriété et aboie sans relâche si un étranger passe devant le portail, son gabarit, ses crocs puissant et sa grosse voix font peur aux voleurs. Mais ce n’est pas un chien de défense, il n’a aucune agressivité en lui.
C’est un amour avec les enfants, il se laisse bravement « martyriser » par les plus petits, sans jamais rien faire. Avec les plus grands, il ne se lasse pas de jouer une heure durant, il est toujours disponible et participe à toutes les activités sportives !

Il n’aime pas la solitude

Le labrador déteste être seul et n’aime pas que l’on soit indifférent ou injuste avec lui. S’il est trop livré à lui même ou mal aimé, ce chien risque de poser de gros problèmes et faire de gros dégâts. Il raffole de plein air, alors multipliez promenades, activités sportives,… il vous en sera très reconnaissant et gardera la ligne.

Son espace vital

Il s’adapte très bien à la ville et il peut vivre en appartement, mais chaque jour il faut faire au moins trois vraies promenades (au minimum). Il préfère toutefois, une maison et un grand jardin.

Son alimentation

Il mange deux fois par jour à heures fixes. Il ne faut pas lui donner à manger à longueur de journée, il aura tendance à grossir, et surtout gronder le sévèrement s’il vole de la nourriture ! Les friandises et les restes de repas lui sont strictement interdits.
Si votre chien reste (malgré tout) bien enveloppé, allez voir votre vétérinaire, qui vous indiquera une alimentation « light ».

Sa santé

Le labrador est un chien qui a une santé de fer ! Mais vers la fin de sa vie (vers dix ans), il faut faire attention aux problèmes cardiaques ou d’arthrose, car c’est un chien qui se donne à fond. Avant tout, allez voir votre vétérinaire.

Son entretien

Avec lui, pas de frais de toilettage, quelques coups de brosse lui suffisent pour entretenir son pelage. Si vous voulez qu’il soit tout reluisant, un apport judicieux d’huile de tournesol et de levure lui donnera une fourrure toute brillante !

Laisser un commentaire 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *